Accueil Infos Japon Actualité : "Bill 156" La censure !
Actualité : "Bill 156" La censure !
Samedi, 29 Janvier 2011 19:29

Affolez-vous jeunes gens,

les nippons censurent l'industrie de l'animation.


Shintaro Ishihara l'actuel gouverneur de Tokyo a réussi à faire passer un projet de loi :Bill 156 le 15 décembre dernier après plusieurs soumissions du ministère de la jeunesse et de la sécurité publique à l'assemblée plénière de Tokyo.
Quel est ce projet de loi Bill 156 ? Il vise la censure du manga/animé/jeux à caractère "néfaste" aux bonnes moeurs.

Plus concrètement, les mangas, animés et jeux

ecchi, moe, loli, yaoi, yuri, pantsu, suiri, hentai seront interdits.

Cette loi sera appliquée le 1er Juillet 2011 à Tokyo (ne faisons pas une généralité Tokyo n'est pas le Japon, même si elle est la capitale et donc grandement influente).

Même si la censure se limite aux portes de cette ville, elle est le nerf de l'industrie de l'animation.

La "Bill 156" protège les mineurs (même accompagnés d'un adulte) d'acquérir toutes reproductions (écrites ou visuelles) à caractère répréhensible, sexuel, incestueux, meurtrier, cruel, sadique, suicidaire et autre pédo-pornographique / criminalité...

Jusque-là rien d'affolant, bien au contraire.

La dérive est dans le contenu de cette loi et son entrée en vigueur en force malgré l'opposition unanime des mangakas et éditeurs.

Cette loi "Bill 156" comporte des termes évasifs comme «interférer dans un bon développement sain des jeunes.».

En fin d'exemples cités dans la loi, ces derniers ont des etceteras(sans fin) «glorifier abusivement un acte sexuel illégal, etc... des crimes en général.».

La poursuite des saisons des oeuvres qui tombent sous le couperet de cette loi ne pourra être continuée sous le régime actuel (par exemple : Yosuga no Sora, Ore no Imouto, Panty & Stocking, Sora no Otoshimono, Aika Zero et tant d'autres sont sur la sellette).

De même qu'il sera désormais interdit de représenter l'homosexualité, sous peine de censure...

Cette loi n'a pas de limite dans l'appréciation des productions dîtes à controverses. D'ailleurs ce sera l'Amakudari* qui sera en charge de donner l'approbation sur les mangas, animés, jeux comme "saine" pour le citoyen.

Faut noter que la "Bill 156" ne s'applique pas aux romans et aux films.


Malgré le boycott au "Tokyo Anime Fair" de plusieurs éditeurs, une pétition avec plus de 140 000 signatures pour le rejet de cette loi ainsi que le soutien personnel du 1er ministre du Japon Naoto Kan : "une application prudente de la loi doit avoir lieu au vue de la valeur artistique, sociale, scientifique, ou satirique que ces oeuvres pourraient exprimer." Le gouverneur Ishihara maintient quand même cette loi.

 

Zoom sur Shintaro Ishihara, gouverneur de Tokyo

 

Elu par les tokyoïstes pendant 3 mandats consécutifs depuis 2003 avec pour slogan « Changer le Japon depuis Tôkyô ». Il est connu pour son "franc-parler" et ses paroles politiquement incorrectes (à titre d'exemple quelques citations : "Les 3 choses qui ont ruiné les jeunes sont les portables, la TV et le PC... ...Avec ces derniers, les jeunes peuvent avoir quantités d'informations, mais il n'y a pas de «substance» à tout cela. Ce n'est pas la réelle «culture» de tous." "L'ADN de ces pitoyables personnes est corrompue. Ils sont en effet anormaux. (en parlant des Otakus)"  "J'ai vu une Gay Parade et j'ai pensé que c'était pitoyable. Ils sont des couples d'hommes et de femmes qui ont manqué quelque chose."....).

Pourtant cet homme a reçu 芥川龍之介賞 (Akutagawa), le prix littéraire le plus prestigieux du Japon.

Bon nombre de ses livres, qui parlent majoritairement de viol/sexe/libertinage/crime, furent aussi des adaptations cinématographiques.

Référence aux livres : Kanzen na Yuugi, Taiyou no Kisetsu, Shokei pas Heiya, qui sont des histoires de viols des plus cruelles et adaptés en film.

Cependant toutes ses oeuvres ne sont pas touchées par la "Bill 156" et elles resteront en vente libre.


Un grand merci à Dan Kanemitsu

qui nous tient informé,  par le biais de son blog,  des dérives gouvernementales de Tôkyô.

Projet de loi - Bill 156 -


*Amakudari : Conglomérat de hauts fonctionnaires du secteur public et privé à la retraite impliqué et influent en politique. Depuis 1990 les médias ont attiré l'attention sur la corruption qu'exerçait ce groupe au sein du monde gouvernementale japonais.

Sources : talhi.net / itmedia.co.jp / dankanemitsu.wordpress.com / metro.tokyo.jp /sankakucomplex.com

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vos détails de compte:
Commentaire:
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch::(:shock::X
:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s:!::?::idea::arrow:
Security
Saisissez le code que vous voyez.
 

Newsflash

Quelques chiffres nous concernant

RELEASES : 231

PROJETS COMPLETS : 31

MEMBRES ACTIFS : 4

AGE : 5 ANS

Dons

Si vous voulez nous aider, vous pouvez faire un don

FanBox

Compteur

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui26
mod_vvisit_counterHier13
mod_vvisit_counterCette semaine87
mod_vvisit_counterSemaine dernière107
mod_vvisit_counterCe mois-ci320
mod_vvisit_counterMois dernier396

En ligne (il y a 20min): 2
Ton IP: 54.162.218.214
,
Aujourd'hui: 22 Sep 17